(Crédit: Twitter)

Felicia Malinbaum sur Radio J: « Pourquoi protéger les banques avec des caméras de surveillances et pas les cimetières ? »

Felicia Malinbaum, avocate et membre de l’Organisation Juive Européenne (OJE) en charge des  affaires de profanation des cimetières juifs, était au micro de Laurence Kahn ce vendredi matin dans le Morning de Radio J à 8h45. Elle est revenue sur les différentes affaires de profanation de tombes  toujours en cours. 

Les enquêtes sur ce type de dégradations sont souvent difficiles à mener, les policiers se heurtant  au silence des habitants surtout lorsqu’il s’agit de petits villages. « Il y a une véritable omerta des habitants, certains domiciles ont pourtant vue sur le cimetière en question mais les villageois refusent de témoigner », a indiqué Felicia Malinbaum.  

L’avocate est également revenue sur le combat mené par l’OJE pour la surveillance des  cimetières juifs grâce à des caméras de surveillance. « Pourquoi est-ce que l’on protégerait les  banques avec des caméras de surveillances et pas les cimetières ? À ce jour ce qui est difficile c’est que la plupart des cimetières concernés sont des cimetières municipaux ou qui sont gérés  par la communauté juive locale et donc pour faire appliquer une surveillance uniformément sur le  territoire cela peut poser problème », a-t-elle expliqué. 

Des actes antisémites qui expliqueraient la fuite de nombreux juifs vers Israël. « La vraie question c’est de savoir quand est-ce que l’on va mettre assez de moyens au service des morts ? Beaucoup de juifs ne croient plus en la sécurité des sépultures israélites en France et vont se faire  enterrer en Israël », a affirmé Felicia Malinbaum. 

Alexandra Senigou