(Crédit: Shlomi Amsallem/GPO)

L’Iran qualifie la visite de Yaïr Lapid au Bahreïn de « tache qui ne sera pas effacée »

L’Iran a déclaré vendredi 1er octobre qu’une visite du ministre israélien des Affaires étrangères à Bahreïn cette semaine pour marquer l’établissement des relations avait laissé une tache sur les dirigeants de l’État arabe du Golfe qui « ne sera pas effacée ». Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a rencontré jeudi le roi de Bahreïn Hamad bin Isa Al Khalifa et le prince héritier et Premier ministre Salman bin Hamad Al Khalif . Pour signaler la cause contre l’Iran, Lapid a visité le quartier général de Bahreïn de la cinquième flotte de la marine américaine, qui a affronté des navires iraniens ces dernières années.

« Nous condamnons tout stratagème qui renforce la présence destructrice d’Israël dans la région », a affirmé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, dans un communiqué diffusé par l’ agence de presse officielle IRNA. « Il est regrettable que les dirigeants de Bahreïn ignorent les crimes quotidiens du régime sioniste contre le peuple opprimé mais résilient de Palestine », a indiqué Khatibzadeh, faisant référence à Israël. « Cette tache ne sera pas effacée de la réputation des dirigeants de Bahreïn. Les habitants de la région continueront de s’opposer au processus de normalisation des liens avec le régime sioniste. »

Gabriel Attal