(Crédit: IRIS)

Le Soudan affirme avoir saisi les actifs d’entreprises liées au Hamas

Les autorités soudanaises ont saisi au moins des actifs de douze sociétés liées au Hamas, selon Reuters. L’agence de presse décrit les saisies comme faisant partie d’un effort du Soudan pour se déplacer vers l’Occident après le renversement du dirigeant de longue date Omar al-Bashir en 2019, refusant en fait un refuge aux membres du Hamas pour collecter des fonds et déplacer des armes iraniennes vers Gaza.

Citant des responsables d’un groupe de travail impliqué dans le démantèlement du régime de Bashir, le rapport indique que les actifs confisqués – qu’il qualifie de « lucratifs » – comprennent des actions de sociétés immobilières, un hôtel à Khartoum, une chaîne de télévision et plus d’un million d’acres de terres agricoles, entre autres.

« Ils ont obtenu un traitement préférentiel dans les appels d’offres, une exonération fiscale, et ils ont été autorisés à être transférés au Hamas et à Gaza sans limites », a affirmé un membre du groupe de travail à Reuters, sous couvert d’anonymat.

Une source anonyme au sein du conseil de souveraineté au pouvoir au Soudan confirme les saisies à la radio publique Kan et dit que tous les actifs du groupe terroriste palestinien ont été confisqués. La source indique également que les autorités soudanaises ont l’intention de saisir tout futur avoir appartenant au Hamas.