(Crédit: Twitter)

Le nouveau Premier ministre libanais promet de reprendre les terres qu’il considère occupées par Israël

Le nouveau Premier ministre libanais Najib Mikati a promis ce lundi de récupérer les territoires qu’il considère comme occupés par Israël, tout en avertissant que le pays a le droit de répondre à toute agression.

Les législateurs libanais se sont réunis lundi pour confirmer le nouveau gouvernement du pays, à la suite d’une panne de courant et d’un générateur cassé qui a brièvement retardé le début de la session parlementaire.

Au cours de la session, Mikati a déclaré que « les citoyens libanais ont le droit de s’opposer à l’occupation israélienne et de répondre à ses attaques », selon le radiodiffuseur public israélien Kan.

Mikati a promis que son gouvernement continuerait à travailler pour libérer les territoires qu’il considère comme occupés par Israël, selon le rapport.

Les fermes de Shebaa – connues en hébreu sous le nom de mont Dov – sont une petite parcelle de terre capturée par Israël à la Syrie en 1967. Le Liban maintient que la bande de terre fait partie du Liban, bien qu’elle ait été sous contrôle syrien des années 1950 jusqu’à ce qu’elle a été capturé et plus tard annexé dans le cadre du plateau du Golan par Israël en 1981. Ni Israël, ni la Syrie, ni les Nations Unies ne reconnaissent le mont Dov comme territoire libanais.

Dans le même temps, Mikati a affirmé que son nouveau gouvernement soutenait la FINUL, la force de maintien de la paix de l’ONU dans le sud du Liban. Mais il a ajouté qu’il exigerait qu’il « mette fin à l’invasion par Israël de la souveraineté libanaise – terrestre, maritime et aérienne ».

Gabriel Attal