(Crédit: AP-HP)

Pas de nécessité d’une 3e dose de vaccin selon la revue scientifique The Lancet

Un nouveau rapport publié dans la revue médicale britannique The Lancet affirme que les vaccins sont suffisamment efficaces pour prévenir des formes graves du coronavirus pour qu’il n’y ait actuellement aucun besoin pour la population générale de recevoir une troisième dose.

Certains pays, dont Israël, ont commencé à offrir des injections de rappel par crainte du variant Delta beaucoup plus contagieux, ce qui a amené l’Organisation mondiale de la santé à demander un moratoire sur les troisièmes injections en raison des inquiétudes concernant l’approvisionnement en vaccins des pays les plus pauvres, où des millions de personnes n’ont pas encore reçu leur première dose.

Mais le rapport du Lancet conclut que même avec la menace de Delta, « les doses de rappel pour la population générale ne sont pas appropriées à ce stade de la pandémie ».

Les auteurs, qui ont examiné les études d’observation et les essais cliniques, ont découvert que les vaccins restent très efficaces contre les symptômes graves de la Covid-19, à travers tous les principaux variants viraux, y compris Delta, bien qu’ils aient moins de succès dans la prévention des maladies asymptomatiques.

« Si les vaccins sont déployés là où ils feraient le plus de bien, ils pourraient accélérer la fin de la pandémie en inhibant l’évolution future des variantes », explique l’auteur principal Ana-Maria Henao-Restrepo, de l’OMS.

Les auteurs de l’étude soutiennent que les variants actuels ne s’étaient pas suffisamment développées pour échapper à la réponse immunitaire fournie par les vaccins actuellement utilisés, et si de nouvelles mutations virales apparaissaient capables d’échapper à cette réponse, il serait préférable de fournir un vaccin spécialement modifié des rappels destinés à des variants plus récents plutôt qu’à ceux basés sur les vaccins existants.

Gabriel Attal