(Crédit: DR)

Le procès des attentats du 13 novembre s’est ouvert mercredi à la cour d’assises spéciale de Paris

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s’est ouvert mercredi 8 septembre à la cour d’assises spéciale de Paris. Ce procès hors normes va durer neuf mois, du jamais vu en France. Au moins 1 800 parties civiles, plus de 300 avocats, un dossier de 542 tomes et 20 accusés jugés. Parmi eux 14 sont physiquement présents, les 6 autres sont jugés par défaut. Cinq d’entre eux sont présumés morts et un est en fuite.

Cette première journée du procès a été marquée par les provocations de Salah Abdeslam, seul survivant des commandos terroristes du 13 novembre. Après un malaise de l’un des accusés, ce qui a entraîné une interruption d’audience, le principal accusé a évoqué ses conditions de détention. Il a hurlé être « traité comme un chien ».

Autre provocation de Salah Abdeslam, sa première prise de parole au procès. Il a affirmé qu’ »il n’y a pas de divinité autre qu’Allah et Mohamed est son messager ». Le procès des attentats du 13 novembre reprend ce jeudi à 12h30.

Christophe Dard