(Crédit: DR)

Ben & Jerry’s va arrêter de vendre ses produits dans les « territoires palestiniens occupés »

La célèbre marque américaine de crèmes glacées Ben & Jerry’s annonce qu’elle va cesser de vendre ses produits dans les « territoires palestiniens occupés ». Dans un communiqué, la marque fondée en 1978 par deux juifs américains, Ben Cohen et Jerry Greenfield, évoque une vente incompatible avec les valeurs de l’entreprise. Le partenariat prendra fin à l’expiration de l’accord avec Israël en 2022. Ben & Jerry’s précise rester en Israël grâce à un accord différent.

Les réactions politiques sont nombreuses. Le Premier ministre Naftali Bennett évoque une décision « moralement mauvaise » et « une erreur commerciale ».  Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid déclare que cette « décision est une capitulation honteuse face à l’antisémitisme, au BDS et au discours anti-israélien et anti-juif. Nous ne resterons pas silencieux. Plus de trente états aux États-Unis ont adopté des lois anti-BDS ces dernières années. Je vais aller leur demander un par un d’appliquer ces lois contre Ben & Jerry’s ».

Christophe Dard