(Crédit: Twitter)

Ursula von der Leyen: l’affaire des logiciels espions israéliens « totalement inacceptable » si elle est vraie

La chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré ce lundi que le scandale des logiciels espions impliquant un fabricant de logiciels israélien et jusqu’à 50 000 numéros de smartphones divulgués était « totalement inacceptable » s’il était vrai. « Cela doit être vérifié, mais si c’est le cas, c’est totalement inacceptable », a-t-elle affirmé aux journalistes à Prague.

La société NSO et son logiciel Pegasus – capable d’allumer la caméra ou le microphone d’un téléphone et de récolter ses données – font la une des journaux depuis 2016, lorsque des chercheurs l’ont accusé d’avoir aidé à espionner un dissident aux Émirats arabes unis. Pegasus a aidé à pirater des journalistes et militants, ont révélé le Washington Post, The Guardian et Le Monde notamment. Plus de 50 000 numéros de smartphones auraient été identifiés comme étant connectés à des personnes d’intérêt par les clients de NSO depuis 2016. La société israélienne NSO a nié tout acte répréhensible, affirmant que les allégations étaient fausses.

Gabriel Attal