(Crédit: capture d'écran vidéo)

Après avoir provoqué un tollé, la chanteuse israélienne Noga Erez précise qu’elle ne soutient pas le BDS

La musicienne israélienne Noga Erez a déclaré jeudi 15 juillet qu’elle avait commis une erreur en faisant des commentaires plus tôt cette année qui étaient compris comme soutenant le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre l’État juif. « Je ne supporte pas BDS. Et je ne l’ai jamais fait. J’aime Israël et je ne soutiens aucune sorte de boycott de mon peuple et de mon pays », a écrit Erez dans un post sur Facebook.

La réponse est intervenue après que les commentaires qu’elle a faits au magazine britannique Huck en mars ont attiré l’attention et les critiques des médias la semaine dernière. « Je pense que BDS a fait un travail important en mettant en lumière la situation, mais j’espère que tous les efforts, le temps et l’argent qu’ils y ont consacrés seront investis dans le discours et la connexion », avait-elle indiqué au magazine londonien à l’époque. « Il y a beaucoup de gens des deux côtés qui le veulent. Les gouvernements ne le feront pas, c’est très difficile à faire. C’est de l’intérieur, et c’est ce qui rend le conflit plus profond », avait-elle ajouté au magazine.

Gabriel Attal