(Crédit: ville de David)

Les archéologues découvrent qu’une partie du Mur Occidental a été détruite le 9 Av

Une section du mur de la ville de Jérusalem construite pendant la période du Premier Temple qui a été en grande partie détruite par l’armée babylonienne en 586 avant notre ère a été découverte par des archéologues dans le parc national de la Cité de David, a annoncé ce mercredi l’Autorité des antiquités d’Israël.

La partie du mur qui vient d’être exposée a été construite pour protéger la ville de l’est sur son versant oriental. Il relie deux parties qui avaient été découvertes dans les années 1960 par l’archéologue britannique Kathleen Kenyon et dans les années 1970 par l’archéologue Yigal Shiloh dans les zones nord et sud de la pente. Cependant, la plupart des érudits ne croyaient pas que les restes devaient être considérés comme faisant partie des remparts de la ville. La nouvelle découverte montre le contraire, cependant. « Le mur de la ville a protégé Jérusalem d’un certain nombre d’attaques pendant le règne des rois de Juda, jusqu’à l’arrivée des Babyloniens, qui ont réussi à le franchir et à conquérir la ville », a déclaré le directeur des fouilles, le Dr Filip Vukosavović de l’Ancient Jerusalem Research Center et le Dr Joe Uziel et Ortal Chalaf au nom de l’IAA.

Crédit: ville de David

« Les restes des ruines peuvent être vus dans les fouilles archéologiques. Cependant, tout n’a pas été détruit et des parties des murs, qui ont résisté et protégé la ville pendant des décennies et plus, restent debout à ce jour. » D’autres découvertes liées à la période, telles que des empreintes de sceaux – également appelées bulles – ont été trouvées dans les fouilles. La section découverte était d’environ 2,5 m. de haut et jusqu’à 5 m. large.

Gabriel Attal