(Crédit: capture d'écran vidéo)

La mort de David Mermelstein, défenseur des survivants de la Shoah aux Etats-Unis

Il s’est éteint à l’âge de 92 ans. Il s’est fait connaître dès les années 1950 en créant un groupe de parole à Miami.

L’American Jewish Club a aussi recueilli de l’argent pour ses membres en difficulté financière. Au sortir de la guerre, il était très difficile aux survivants de s’exprimer sur ce qu’ils avaient vécu et même de se socialiser. En vieillissant, David Mermelstein aussi a surmonté sa réticence à parler, et a même fait de sa communication une force. Dans les années 1990, il s’est rendu dans les écoles, églises et synagogues pour témoigner.

Défenseur de la restitutions des juifs dont les biens ont été spoliés par les nazis, il a participé à une grande victoire judiciaire en 2005. Le gouvernement américain a été obligé de payer 25 millions de dollars de compensation pour des biens qu’il avait lui-même confisqué en 1945. David Mermelstein a aussi mis en cause la conférence américaine sur les restitutions matérielles contre l’Allemagne [Conference on Material Claims Against Germany], qui a utilisé l’argent de la restitution pour payer des projets d’éducation, alors qu’il y avait des survivants qui étaient dans le besoin.

David Mermelstein a été déportés à Auschwitz en 19944, il est le seul de sa famille à être revenu.  Il laisse derrière lui son épouse Irene, elle aussi survivante avec qui il est resté marié 70 ans, mais également trois enfants, trois petits-enfants et un arrière-petit-fils.