(Crédit: capture d'écran vidéo)

3 000 personnes se rassemblement contre l’antisémitisme à Washington

3 000 personnes se sont rassemblées dimanche 11 juillet devant le Capitole à Washington pour un rassemblement contre la montée de l’antisémitisme aux États-Unis et dans le monde. L’événement, intitulé « No Fear : A Rally in Solidarity with the Jewish Community », a été organisé par l’Alliance pour Israël, la Ligue anti-diffamation et l’American Jewish Committee, avec des partenaires de tous les horizons politiques et religieux.

Parmi les orateurs éminents figurait Elisha Wiesel, fils du lauréat du prix Nobel Elie Wiesel, qui a joué un rôle central dans l’organisation de l’événement. « En vous regardant tous aujourd’hui, il devient clair qu’au lieu de nous diviser, nous les ennemis du peuple juif, qu’ils soient de droite ou de gauche, chez nous ou à l’étranger, ils nous ont plutôt unis », a affirmé Wiesel. « Nous voici, une coalition de Juifs et de nos alliés de tous horizons, de toutes convictions politiques et de toutes affiliations religieuses, qui se sont réunis pour lutter contre l’antisémitisme », a-t-il ajouté.

Le rassemblement est intervenu au milieu d’une vague d’attaques antisémites dans le monde et aux États-Unis en particulier, exacerbée par la pandémie mondiale de coronavirus et les affirmations concomitantes de certains éléments extrémistes, qui allèguent que l’agent pathogène a été conçu par des Juifs, des sionistes ou même Israël lui-même, dans une tentative de domination mondiale.

Gabriel Attal