(Crédit DR)

Freiner ou prévenir la myopie, la chronique de Serge Rafal

La myopie est une maladie qui augmente partout dans le monde et dont l’évolution est grevée de complications dont on ne se méfie pas assez. Il est donc essentiel de comprendre pourquoi elle est aussi fréquente et comment on peut la freiner ou la prévenir.

C’est un trouble de la vision dont le symptôme principal est de voir flou au loin. Plus l’objet est éloigné, plus ce flou est important. La vision de près est, elle conservée.

Elle n’a cessé d’augmenter ces dernières années notamment chez les enfants et les ados à tel point qu’on a utilisé le terme d’épidémie. Curieusement l’Asie est 2 à 3 fois plus touchée que les USA ou l’Europe. En France, la myopie légère concernerait environ 40% des moins de 40 ans, des estimations avancent une progression pour les 2 décennies à venir, avec la moitié de la population qui pourrait être touchée. Les formes graves sont fort heureusement 5 fois plus rares.

Les causes de l’épidémie de myopies sont multiples un terrain génétique (certains pensent qu’elle pourrait être héréditaire à 90%) et des facteurs environnementaux : travail le nez sur un écran et surtout manque de lumière naturelle. C’est ainsi que passer des heures à lire, jouer ou travailler sur un écran favoriserait la maladie et qu’à l’inverse, passer du temps dehors à la lumière naturelle la réduirait.

La réduction du temps passé devant un écran, a fortiori de petite taille comme un téléphone qu’on est donc obligé d’approcher des yeux et une exposition dès que possible, au grand air, à la lumière naturelle précisément. Les grands-mères avaient raison quand elles surprenaient leurs petits-enfants, lisant sous leurs draps, dans de mauvaises conditions d’éclairage et les avertissaient d’un : « Attention tu vas t’abîmer les yeux ».

Le myope peut se plaindre de mouches, de filaments ou de corps flottants qui se déplacent dans le champ de vision lors des mouvements oculaires. Par les efforts déployés à la longue, la myopie étire l’œil et peut distendre voire décoller ou déchirer la rétine. L’atteinte de la macula (choroïdose, néovxs) enfin peut détériorer gravement l’acuité visuelle (quatrième cause chez nous) après avoir dans un premier temps entrainé une déformation des objets, surtout de leurs bords. Notons enfin que la cataracte est + précoce chez le myope, le glaucome à angle ouvert + fréquent.

Les lunettes qui ont beaucoup progressé tout comme les lentilles de contact dont certaines sont même portées la nuit, la chirurgie réfractive par modification de la cornée grâce au laser ou la mise en place d’un implant dans l’œil. Et des médicaments, les Ac monoclonaux, contre les néo-vaisseaux sanguins, une des complications de la myopie.

Robert Sabatier écrivait que : « L’amour était la rencontre de deux myopes que le temps rendra presbytes ». Faisons-en sorte qu’ils conservent une vision claire et nette de leurs yeux et de leurs sentiments. La première passe principalement par la prévention incontournable dont je vous ai parlé.

Serge Rafal