La Radio Juive

Les députés américains présentent un projet de loi pour faire pression sur le Liban pour qu’il désarme le Hezbollah

(Crédit: DR)

Un projet de loi bipartite visant à faire pression sur le gouvernement libanais pour qu’il désarme les groupes paramilitaires tels que l’organisation terroriste Hezbollah soutenue par l’Iran à l’intérieur de ses frontières a été présenté mardi 29 juin à la Chambre des représentants américaine.

Le projet de loi, appelé « Loi sur les rapports stratégiques sur la sécurité du Liban », exige que le Département d’État élabore une stratégie pour aider le Liban à mettre en œuvre la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a été adoptée après la guerre du Liban en 2006, mettant en place une stratégie de désarmement des groupes armés le long de la frontière israélo-libanaise. Le projet de loi a été présenté à la Chambre par les représentants par les députés Elaine Luria (D-Va.) et Lee Zeldin (R-NY).

« Ayant été à la frontière israélo-libanaise, j’ai vu les roquettes dirigées contre Israël et je comprends l’importance de limiter la présence et l’impact du Hezbollah au Liban », a déclaré Luria dans un communiqué de presse. « Le Hezbollah n’arrêtera pas sa poursuite de la destruction d’Israël. J’ai présenté ce projet de loi pour renforcer l’effort international visant à empêcher le Hezbollah et d’autres groupes paramilitaires terroristes à l’intérieur des frontières du Liban d’amasser librement des armes et de poser des risques de sécurité importants à nos plus proches alliés du Moyen-Orient. »

Le projet de loi encourage la coopération entre le Liban et les missions internationales de maintien de la paix à la frontière et a utilisé l’engagement diplomatique américano-libanais pour empêcher la construction de tunnels transfrontaliers vers Israël et d’usines d’armes à l’intérieur du Liban. « Comme le Hamas, le Hezbollah est un mandataire iranien qui constitue une menace imminente et constante pour notre plus grand allié dans la région, Israël », a souligné Zeldin dans le communiqué.  « Les États-Unis ne peuvent pas rester les bras croisés alors que le Hezbollah continue d’exercer une influence au sein des Forces armées libanaises et d’amasser des ressources militaires alors qu’il cherche à détruire Israël. Nous devons faire comprendre à nos alliés et adversaires au Moyen-Orient et dans le monde entier que le Les États-Unis se tiennent au coude à coude avec Israël et considèrent sa sécurité comme une priorité internationale absolue. »

Gabriel Attal

LE 01-07-21 - 17:30