(Crédit: unité du porte-parole de Tsahal)

La première équipe entièrement féminine déployée à la frontière égyptienne

Un char entièrement composé de femmes soldats de Tsahal doit être envoyé à la frontière égyptienne pour la première fois dans l’histoire d’Israël, selon la radio publique Kan. Le char, qui doit être stationné à la frontière égyptienne dans les prochains jours, sera entièrement exploité par des femmes soldats de Tsahal, ainsi qu’une femme commandant. Les équipages féminins des chars terminent actuellement leur formation à la base de Tsahal Shizafon dans le désert du Néguev, qui abrite l’école du corps blindé de l’armée. Après une courte pause, ils seront ensuite envoyés au commandement du bataillon mixte Caracal, qui défend la partie nord de la frontière d’Israël avec l’Égypte.

Le premier programme pilote qui visait à former des femmes à la conduite de chars s’est achevé en juin 2018 avec quatre femmes soldats ayant obtenu leur diplôme de commandant de char et les 2/3 du programme global ont terminé avec succès le cours. Cependant, en avril 2019, l’armée a annoncé que malgré le succès apparent du programme d’essai, il ne se poursuivrait pas et que les femmes qualifiées ne seraient pas autorisées à continuer à travailler avec le corps blindé. Une enquête a été lancée début 2020 pour déterminer si les résultats du programme d’essai avaient été intentionnellement déformés pour donner l’impression qu’il avait échoué. En novembre 2020, Tsahal a commencé les préparatifs d’un deuxième cycle du programme d’essai, avec plusieurs changements, notamment les restrictions de taille et de poids des femmes et la durée des missions opérationnelles auxquelles elles participeront. Le programme devrait se terminer en 2022, et une décision sera alors prise quant à l’avenir des femmes dans les chars.

Gabriel Attal