(Crédit: DR)

Eldad Beck sur Radio J: « Rivlin symbolisait pour les Allemands l’opposition à Netanyahou »

Le correspondant à Berlin du Israël Hayom, Eldad Beck, était l’invité de Steve Nadjar dans le Grand Journal de Radio J ce jeudi après-midi. Le spécialiste des relations entre Israël et l’Allemagne est revenu sur la visite du président allemand, Frank-Walter Steinmeier en Israël à quelques jours de la fin du mandat de Reuven Rivlin à la présidence israélienne. Ce dernier sera remplacé par Isaac Herzog le 7 juillet. « Reuven Rivlin symbolisait pour les Européens, les Allemands, mais aussi pour les démocrates aux Etats-Unis l’opposition à Benyamin Netanyahou, donc en fait il s’agit d’une visite hautement politique destinée à envoyer un message d’adieu à Netanyahou et non pas à Rivlin. Les Européens, je suppose les Français aussi, sont soulagés de voir Netanyahou partir du siège de Premier ministre », a déclaré Eldad Beck.

« Pour les Allemands je dirais même que c’est un cadeau car avant l’arrivée au pouvoir de Netanyahou, ils faisaient ce qu’ils voulaient dans les relations entre Israël et l’Allemagne. On sait très bien que Berlin finance pas mal d’organisation anti-israéliennes, l’Allemagne vote de manière traditionnelle contre l’Etat hébreu dans les instances de l’ONU et européennes. les Allemands se mêlent constamment des affaires politiques intérieures d’Israël. (…) On a freiné tout ça pendant les mandats Netanyahou, on a signifié à l’Allemagne d’arrêter cela », a ajouté le spécialiste des relations Israël-Allemagne. « C’est la raison pour laquelle Steinmeier se précipite en Israël (…) il veut véritablement envoyer un message disant ‘on est soulagés que Netanyahou parte' ».

Gabriel Attal