(Crédit: caisse d'assurance santé Clalit)

La hausse des cas d’infection dans les écoles en Israël pousse les parents à vacciner leurs enfants

Environ les trois quarts des Israéliens des tranches d’âge éligibles ont reçu le vaccin Pfizer/BioNTech. Mais cela ne comprend que 2 à 4% des 12-15 ans depuis qu’ils ont ont été autorisés à être vaccinés ce mois-ci, selon les données du ministère de la Santé. Les deux plus grands prestataires de soins de santé d’Israël affirment que les rendez-vous pour les vaccinations des 12-15 ans ont doublé et triplé au cours des derniers jours. Les experts déclarent qu’il n’y aura pas d’immunité collective si la jeune génération n’est pas vaccinée.

Plus d’un tiers de la population, principalement des enfants et des adolescents, n’est pas vacciné, a précisé Ran Balicer, qui dirige un comité consultatif gouvernemental coronavirus. « A ce niveau, il est peu probable que l’on puisse atteindre une immunité collective complète. » Le nombre de cas en Israël de variant Delta, qui se propage dans d’autres pays, ne sont pas encore suffisants pour mener des recherches sur l’efficacité du vaccin de Pfizer, a-t-il ajouté. Certaines études à l’étranger ont montré son efficacité.

Gabriel Attal