(Crédit: DR)

48% des décès lors du dernier conflit à Gaza étaient des terroristes

Au moins 48% des morts à Gaza lors de l’opération « Gardiens des murs » ont été identifiés comme membres d’organisations terroristes, selon un rapport du Meir Amit Intelligence and Terrorism Information Center. Selon le rapport, 112 des 234 personnes tuées au cours des 11 jours de conflit en mai étaient des membres d’organisations terroristes. 63 étaient membres du Hamas, 25 de parties militantes des factions du Fatah et 20 étaient membres du Jihad islamique. Les autres étaient des membres de groupes terroristes plus modestes. Selon le rapport, 11 autres jeunes hommes auraient pu être membres d’organisations terroristes, mais aucune information définitive n’a pu être obtenue.

Le rapport a identifié 52 enfants, 38 femmes et cinq personnes âgées qui ont été tués dans les combats, notant que bon nombre de ces civils étaient des membres de la famille des terroristes qui ont été tués lors de frappes aériennes. Le rapport a noté que de nombreuses victimes civiles résultaient de la tactique du Hamas et du Jihad islamique consistant à intégrer leurs combattants parmi les civils.

Gabriel Attal