(Crédit: Wikimedia Commons)

Hady Amr pourrait être le futur consul général des Etats-Unis auprès des Palestiniens

L’administration Biden est susceptible de nommer le sous-secrétaire adjoint américain aux Affaires israéliennes et palestiniennes Hady Amr au poste de consul général américain auprès des Palestiniens, ont indiqué lundi plusieurs sources diplomatiques. Amr travaillerait à partir d’un consulat américain rétabli auprès des Palestiniens à Jérusalem, ce que le secrétaire d’État américain Antony Blinken a annoncé le mois dernier. L’ancien Premier ministre, Benyamin Netanyahou, avait déclaré qu’il s’opposerait à un consulat aux Palestiniens à Jérusalem.

Le Département d’État n’a ni confirmé ni nié la nomination d’Amr ni si la question d’un consulat pour les Palestiniens à Jérusalem a été soulevée lors de l’appel téléphonique de félicitations de Blinken avec Lapid dimanche soir.  Amr est considéré comme l’un des principaux moteurs de la restauration inconditionnelle de l’aide aux Palestiniens prévue par l’administration Biden, via l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens et leurs descendants, et les ONG. Le mois dernier, l’administration Biden avait envoyé Amr dans la région pour encourager une désescalade entre Israël et le Hamas lors de l’opération « Gardiens des murs ».

Une source proche du nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett a affirmé que, bien que Bennett ait un avis sur la question, il ne fera aucune déclaration à ce sujet sans coordination avec le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid. Un porte-parole de Lapid a indiqué qu’il venait juste d’entrer dans le bureau et qu’il avait besoin de temps pour formuler sa politique.

Gabriel Attal