(Crédit: DR)

Tel Aviv, un petit poumon vert ? La chronique de Jean-François Strouf

Dans sa chronique à 7h20 ce jeudi matin, Jean-François Strouf, directeur Adjoint de l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe (ECUJE) et président de JudaïQual – Réparons Le Monde est revenu dans le Morning d’Ilana Ferhadian sur Radio J, sur les lieux emblématiques de la nature en Israël et notamment à Tel Aviv.

Tel Aviv a longtemps été synonyme de buildings, tout béton avec une continuité du soll en asphalte qui bloque les eaux de pluie, les empêche de rejoindre la nappe phréatique et les laisse ruisseler sans fin en surface. Le système des égouts de la ville n’étant pas formidable ! Mais il y  a des petits et des grands poumons verts et c’est là que je vous emmène.

Le Gan Yaakov, entre le pavillon Helena Rubinstein, le Théâtre HaBima et Heichal HaTarbout, le Hall de la culture à Tel Aviv. Si je dis « ken zehou ken zehou ze Gan hashikmim… » cette chanson nostalgique qui parle du jardin des Sycomores disparu. Eh bien le Gan Yaacov est le nouveau « Gan hashikmim » de Tel Aviv et il s’insère parfaitement dans le paysage et dans l’architecture.

Eh bien si les toits sont végétalisés et un vaste espace est consacré aux plantations de fruits et légumes, une agriculture urbaine au milieu des buildings !

Il faut se souvenir des allées arborées et ombragées des Sderot, des boulevards. En la matière j’ai une certaine affection pour Sderot Ben Gourion parce que nous y avons passé un séjour juste à côté de la maison de David Ben Gourion et c’est plutôt agréable les jours de grosses chaleurs d’aller pratiquement jusqu’à la plage.

Le park Hayarkon au nord de Tel Aviv est immense 500 hectares de verdure, il y  fait quelques degrés de moins qu’en ville, les activités de loisirs y sont nombreuses jeux pour enfants, promenades en bateau ou en pédalo, magnifiques plantes, une mongolfière pour voir toute la ville d’en haut. Sous l’impulsion de son maire Ron Huldaï qui a de vrais talents d’animateur, on peut y trouver le soir de plus en plus d’activités clturels dont les célèbres concerts. Croyez-moi : après avoir passé quelques heures au Park Hayarkon, vous ne verrez plus du tout Tel Aviv de la même manière.

Jean-François Strouf