(Crédit: capture d'écran vidéo)

Une députée Likoud compare Saar et Bennett à des « kamikazes » risquant la « condamnation à mort »

La députée Likoud, May Golan, a qualifié dimanche les dirigeants de droite du bloc du changement de « kamikazes ». Golan a utilisé la phrase à plusieurs reprises lors d’une interview sur la chaîne de la Knesset, précisant toutefois qu’il y avait toujours un « monde de différence » entre les deux politiciens et les terroristes djihadistes. « La chose la plus dangereuse à propos des dirigeants publics, ce sont les gens qui n’ont nulle part où retourner, et [le Premier ministre désigné] Naftali Bennett et Gideon Sa’ar n’ont nulle part où retourner », a affirmé May Golan, en référence à la perception selon laquelle les chefs de Yamina et de Nouvel Espoir, respectivement, ont perdu de leur popularité depuis qu’ils se sont alliés au centre-gauche pour évincer du pouvoir le chef du gouvernement, Benyamin Netanyahou. Elle a dit que « bien qu’il y ait un monde de différence, je les comparerais aux kamikazes ».

Interrogé par le présentateur si elle n’allait pas trop loin, Golan a répondu : « Non, et je vais vous dire pourquoi… Ce sont comme des terroristes qui ne croient plus en rien, qui partent en mission suicide, et même s’ils savent que c’est leur condamnation à mort, ils s’en moquent parce qu’ils sont chiites. »

Gabriel Attal