(Crédit: DR)

Procès de 2 responsables accusés de conspiration contre le roi de Jordanie

La Jordanie a renvoyé deux anciens hauts responsables accusés d’avoir participé à un complot étranger lié au demi-frère du roi Abdallah II à une cour de sécurité nationale, selon l’agence de presse officielle Petra. Bassem Awadallah, ancien ministre du Cabinet et ancien chef de la cour royale, et Sharif Hassan bin Zaid, membre de la famille royale, ont été arrêtés en avril. Le prince Hamzah, un ancien prince héritier, a été placé sous une forme d’assignation à résidence. Le gouvernement les a accusés de faire partie d’un complot étranger visant à saper la stabilité du pays. Hamzah a nié avoir participé à un quelconque complot et a déclaré qu’il était ciblé pour avoir dénoncé la corruption et la mauvaise gouvernance. À un moment donné, les autorités ont imposé un bâillon à toute couverture médiatique du différend, soulignant sa sensibilité. Le roi Abdallah II a déclaré plus tard qu’il avait résolu le problème avec son demi-frère grâce à une médiation au sein de la famille royale et que Hamzah était dans sa propre maison sous la protection du roi. Toutes les personnes arrêtées ont été libérées à l’exception d’Awadallah et Hassan. La localisation et le statut exacts de Hamzah sont inconnus.

Gabriel Attal