(Crédit: DR)

Les manifestations pro-Palestiniennes interdites mais les rassemblements statiques autorisés à Paris

La préfecture de police de Paris a interdit les défilés de manifestants pro-palestiniens, le week-end prochain dans la capitale, « en raison des risques de troubles à l’ordre public », tout en autorisant des « rassemblements statiques » place de la République. Le préfet de police Didier Lallement a pris mercredi « deux arrêtés d’interdiction partielle des deux manifestations », a annoncé la préfecture, dans un communiqué, en référence aux « déclarations de manifestation en lien avec la situation au Moyen-Orient » déposées par l’Association France Palestine Solidarité pour samedi et par l’Association de Palestiniens en Ile-de-France pour dimanche. « Les deux itinéraires déclarés pour ces manifestations sont interdits mais les rassemblements pourront se tenir sur la place de la République », a-t-elle précisé.

La préfecture de police estime qu’il existe « des risques de troubles à l’ordre public », en évoquant « les débordements avec des violences et des outrages sur les forces de l’ordre, qui ont donné lieu à 45 gardes à vue » samedi dernier, le 14 mai. Entre 2 500 et 3 500 personnes selon les autorités – 4 500 à 5 000 selon les organisateurs-, s’étaient rassemblées samedi par petits groupes dans le quartier de Barbès (18e arrondissement), occasionnant des face-à-face parfois tendus entre manifestants et forces de l’ordre dans le nord de Paris.

Gabriel Attal