(Crédit: Twitter)

Gabi Ashkenazi écourte son voyage en Corée du Sud en raison des tensions avec Gaza

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Gabi Ashkenazi, a terminé lundi son voyage diplomatique en Corée du Sud, en raison des tensions avec Gaza suite aux tirs de roquettes à répétition et les violences à Jérusalem. À Séoul, le chef de la diplomatie israélienne a tenu une réunion par vidéoconférence avec de hauts responsables du ministère des Affaires étrangères et des ambassadeurs de 20 pays du centre. « Israël ne permettra pas que sa souveraineté et ses civils soient lésés, et agira avec sévérité contre le Hamas et les organisations terroristes », a averti Gabi Ashkenazi. Le ministre a souligné qu’Israël considère le Hamas et les organisations terroristes palestiniennes comme responsables de la détérioration de la sécurité. « Ils ont choisi la voie de la terreur et de la violence, tout en continuant de tirer des roquettes depuis Gaza vers les villes du sud, et une incitation sans fin, tandis qu’Israël a agi depuis le début pour essayer d’empêcher une détérioration et permettre la liberté de culte », a affirmé Ashkenazi.

Ce dernier a chargé les ambassadeurs de transmettre des « messages forts » aux pays dans lesquels ils sont affiliés et dans les médias. Le ministre de l’Économie, Amir Peretz, est resté à Séoul pour signer mercredi un accord de libre-échange entre Israël et la Corée du Sud, accompagné de l’ambassadeur d’Israël en Corée du Sud, Akiva Tor, et du directeur général adjoint du ministère des Affaires étrangères pour l’Asie-Pacifique, Gilad Cohen. La Corée du Sud est le premier pays d’Asie avec lequel Israël aura un accord de libre-échange, et Israël est le premier au Moyen-Orient à signer un tel accord avec Séoul.

Gabriel Attal