(Crédit: capture d'écran)

Tsahal s’inquiète de roquettes dans le centre d’Israël au milieu des tensions à Jérusalem

A la lumière des tensions actuelles à Jérusalem et suite à une menace du Hamas, l’establishment de la défense est préoccupé par les tirs de roquettes vers Israël, en particulier vers le centre du pays. Plus tôt lundi, Tsahal a envoyé des renforts, fermé des routes et reporté son plus grand exercice de son histoire à la suite des tensions actuelles à Jérusalem et dans la bande de Gaza. La municipalité d’Ashkelon a annoncé qu’elle ouvrait des abris anti-bombes dans la ville, malgré aucun ordre officiel du commandement du front intérieur de le faire.

Les mesures ont été prises lorsque le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le ministre de la Défense Benny Gantz ont été informés de la situation actuelle en matière de sécurité par de hauts responsables de la sécurité, notamment le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, le chef du Shin Bet Nadav Argaman, le commissaire de police Kobi Shabtai, le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, le ministre de la sécurité publique Amir Ohana et d’autres. Les Forces de Défense Israéliennes (FDI) ont fermé un certain nombre de routes près de la frontière de Gaza et ont demandé aux agriculteurs d’arrêter tout travail près de la frontière lundi après-midi. Le trafic ferroviaire entre Ashkelon et Beersheba et vers Sderot, Netivot et Ofakim a été temporairement interrompu lundi après-midi sur ordre des responsables de la sécurité. Le conseil régional de Shaar Hanegev a annoncé qu’il annulerait toutes les activités parascolaires du conseil. En raison des tensions, la trajectoire des vols vers l’aéroport Ben Gourion a été modifiée pour descendre par le nord au lieu de survoler Tel Aviv.

Gabriel Attal