(Crédit: DR)

Les sénateurs Elisabeth Warren et Bernie Sanders appellent à réduire l’aide américaine à Israël

Les sénateurs américains progressistes Bernie Sanders et Elizabeth Warren ont tous deux utilisé leurs discours de lundi 19 avril à la conférence nationale du lobby J Street pour appeler à réglementer l’aide américaine à Israël, affirmant qu’une telle assistance ne devrait pas être autorisée à financer les politiques israéliennes en Judée-Samarie qui nuisent aux perspectives d’un solution à deux États. Les positions semblaient marquer un changement de la part de démocrates de gauche plus loin de parler de « conditionner » l’aide à Israël pour la « restreindre ».

Le premier terme a été utilisé par plusieurs candidats lors de la récente campagne présidentielle américaine, y compris Sanders et Warren – ce qui implique qu’une partie ou la totalité de l’aide de 3,8 milliards de dollars que les États-Unis ont accepté de donner à Israël sur une période de 10 ans devrait potentiellement être suspendue en fonction des mesures prises par le gouvernement israélien.

En parlant de « restriction » de l’aide, les démocrates progressistes, avec le soutien de J Street, n’appellent pas à limiter le montant de l’aide déjà convenue, mais cherchent plutôt à mieux contrôler la façon dont elle peut et ne peut pas être utilisée. « Si nous voulons vraiment arrêter l’expansion des colonies et aider les parties à trouver une solution à deux États, il serait alors irresponsable de ne pas prendre en compte tous les outils dont nous disposons », a lancé Elisabeth Warren à J Street.

Gabriel Attal