(Crédit: Kobi Gideon/GPO)

Visite reportée de Benyamin Netanyahou aux Emirats Arabes Unis: le pays refuse d’être mêlé aux élections du 23 mars

Selon un article publié jeudi par le quotidien Yedioth Ahronoth, le prince héritier de la monarchie du Golfe, Sheikh Mohammed ben Zayed, aurait suspendu l’organisation d’un sommet international prévu le mois prochain en présence du Premier ministre israélien, de hauts responsables américains et de chefs d’Etat dont les pays ont récemment normalisé leurs relations avec l’Etat Juif.

Annoncé la semaine dernière, le premier voyage officiel de Benyamin Netanyahou aux Emirats Arabes Unis avait été annulé en raison d’un « différend » avec la Jordanie concernant le survol de son espace aérien. Certaines sources affirmaient cette semaine que cette visite, qui scelle la normalisation en septembre dernier des relations diplomatiques entre Israël et les Emirats Arabes Unis dans la cadre des accords dit d’Abraham, était reprogrammée mais finalement elle aura lieu après les élections du 23 mars.
En effet, Abou Dabi refuse d’être impliqué dans le scrutin de la semaine prochaine, comme l’a annoncé hier Anwar Gargash, l’ancien ministre d’Etat aux Affaires étrangères et conseiller du président émirati, le cheikh Khalifa bin Zayed. Mardi, sur Twitter, Anwar Gargash a écrit:  » Les Émirats arabes unis ne prendront part à aucune campagne électorale en Israël, ni maintenant ni jamais « . Il ajoute:  » Du point de vue des Émirats arabes unis, l’objectif des accords d’Abraham est de fournir une base stratégique solide pour promouvoir la paix et la prospérité avec l’État d’Israël et plus largement dans la région « .

Christophe Dard