La Radio Juive

Covid-19: la Commission européenne lève le voile sur son passeport sanitaire

(Crédit: DR)

Prévu pour cet été, ce certificat devra permettre de se déplacer librement dans les pays de l’Union Européenne, sans quarantaine obligatoire, et de rouvrir les frontières.

Le passeport sanitaire proposé par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, les commissaires Thierry Breton (Marché intérieur) et Didier Reynders (Justice), sera disponible gratuitement, sur papier ou en version numérique, avec un QR code dans les deux cas. Il attestera que son titulaire a été vacciné contre la Covid-19, a passé un test PCR négatif ou est rétabli du coronavirus.

Parmi les données comprises dans ce pass, devront figurer le nom, la date de naissance et le certificat de vaccination, avec la date, la nature de la vaccination et le nombre de doses injectées. Ce certificat prendra en compte les quatre vaccins contre la Covid-19 autorisés dans l’UE (ceux de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Oxford, et Johnson & Johnson). Les vaccins chinois Sinopharm et russe Spoutnik V, adoptés par certains pays comme la Hongrie, ne sont pas a priori reconnus par le « certificat vert ».
Il pourra également intégrer des tests Covid-19 négatifs- PCR et antigéniques (les autotests désormais autorisés en France ne sont pas acceptés)- avec le type, la date et l’heure du test, ainsi que le nom du centre dans lequel il a été effectué.
Enfin, concernant les certificats dits « de guérison », ils devront comprendre la date d’émission mais aussi le nom des autorités de santé responsables.
La durée de validité de ce certificat n’a pas encore été définie mais elle pourrait avoisiner les six mois.

Désaccords européens

Le passeport sanitaire est réclamé de longue date par les pays de l’Union Européenne les plus dépendants du tourisme, notamment la Grèce. Mais d’autres Etats sont plus réticents et sont opposés à son instauration. Pour être prête avant l’été, la proposition de certificat vert devra être rapidement adoptée par le Parlement européen et par le Conseil.

En Israël, le passeport sanitaire est entré en vigueur le mois dernier. Il permet à ses détenteurs, guéris ou vaccinés des deux doses, de pouvoir rentrer dans les salles de sport, les restaurants, les lieux culturels et les hôtels. Grâce au passeport vert, les Israéliens pourront se rendre à Chypre et en Grèce dès le mois prochain et sans quarantaine. La Grèce a décidé d’ouvrir ses portes aux touristes israéliens à partir du 16 avril.

Christophe Dard

LE 17-03-21 - 14:21