(Crédit: Ambassadrice Houda Nonoo)

Les communautés juives des pays du Golfe s’unissent pour créer une organisation régionale

Les communautés juives de six pays du Golfe (Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Oman, Qatar, Koweït et Arabie saoudite) ont annoncé ce lundi la création d’une organisation commune de la région. L’Association des communautés juives du Golfe (AGJC) sera dirigée par le rabbin Dr Elie Abadie et le président Ebrahim Dawood Nonoo. L’AGJC a également créé un tribunal juif, appelé le Beth Din d’Arabie, pour traiter des questions relatives aux litiges civils, au statut personnel, à l’héritage et aux rituels juifs. Il dirigera également l’Agence de certification arabe casher dans les six pays du Golfe. « Pendant la pandémie, beaucoup d’entre nous ont commencé à assister aux Zooms pré-Shabbat du Conseil juif des Emirats, où nous nous sommes rencontrés. Cela est finalement devenu la genèse de la création de l’Association des communautés juives du Golfe, car en nous connaissant lors de l’appel, nous avons réalisé que nous pouvions partager certaines ressources », a déclaré l’ambassadrice Houda Nonoo de Bahreïn. Nonoo était auparavant ambassadrice aux États-Unis. 

« Aujourd’hui, les communautés juives de Bahreïn et des Emirats sont les plus importantes de la région et nous pouvons aider les Juifs des autres pays du CCG à obtenir de la matsa pour Pessah, des bougies yahrtzeit, des siddourim et des chumashim, etc. Notre espoir est que ce peuple, un réseau de personnes, créera plus d’opportunités pour la vie juive dans la région. Nous sommes tous ici pour nous soutenir les uns les autres », affirme la diplomate. « Pour nous à Bahreïn, cela marque une étape importante, car nous aurons désormais accès à un rabbin qui peut venir à Bahreïn pour officier des événements du cycle de vie juif. Je connais le rabbin Dr Abadie depuis plus d’une décennie, car j’ai eu l’honneur de passer quelques jours saints avec sa synagogue pendant mon mandat d’ambassadrice de Bahreïn aux États-Unis et je suis très enthousiasmée par cette opportunité pour notre communauté locale. »

L’AGJC se veut être un réseau de communautés qui permettra des contacts interpersonnels dans les pays du Conseil de coopération du Golfe. « Bien que chaque communauté soit indépendante, elles partagent un objectif et une vision communs: pour que la vie juive dans le CCG s’épanouisse au profit des résidents et des visiteurs », indique un communiqué. 

Gabriel Attal