(Crédit: DR)

Rapport Stora sur la guerre d’Algérie: l’Elysée exclut des « excuses » mais annonce des « actes symboliques »

L’historien, Benjamin Stora, doit rendre à Emmanuel Macron son rapport sur la colonisation et la guerre d’Algérie ce mercredi à 17h. Des « actes symboliques » sont prévus mais il n’y aura « ni repentance ni excuses » à la suite de la remise du rapport, a indiqué l’Elysée. Le président français « s’exprimera en temps et en heure » sur les préconisations de ce rapport et de la commission qui sera chargée de les étudier, a précisé la présidence. « Il y aura des mots » et « des actes » du président dans « les prochains mois », a-t-elle assuré, en précisant que s’ouvrait « une période de consultations ». Il s’agit de « regarder l’histoire en face » d’une « façon sereine et apaisée » afin de « construire une mémoire de l’intégration », résume l’Elysée. C’est « une démarche de reconnaissance » mais « il n’est pas question de repentance » et « de présenter des excuses », précise-t-on, en s’appuyant sur l’avis de Benjamin Stora. Emmanuel Macron participera à trois journées de commémoration dans le cadre du 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie en 1962: la journée nationale des harkis le 25 septembre, la répression d’une manifestation d’Algériens le 17 octobre 1961 et les Accords d’Evian du 19 mars 1962, a précisé la présidence.

Gabriel Attal