(Crédit: ministère israélien de la Santé)

Nachman Ash: la première injection de vaccin Pfizer s’avère moins efficace que ce que le laboratoire affirme

Le coordinateur coronavirus israélien, Nachman Ash, a affirmé que la première dose du vaccin de Pfizer s’avère offrir moins de protection contre la Covid-19 que la société pharmaceutique américaine ne l’avait indiqué, selon la radio militaire. De nombreuses personnes ont été infectées entre les premier et deuxième injections de Pfizer, aurait-il déclaré, et il semble que la protection offerte par la première dose soit « moins efficace que ce que nous pensions ». Les données sur l’effet protecteur contre le virus de la première dose, estime-t-on, sont « inférieures à celles présentées par Pfizer », a indiqué le responsable de la lutte contre la pandémie dans le pays. Plus de deux millions d’Israéliens ont reçu leur première injection de Pfizer. Plus de 400 000 ont reçu la deuxième.

Au cours des discussions entre les responsables du ministère de la Santé avant la réunion du cabinet de ce mardi, Ash a également souligné qu’il n’était pas certain que les vaccins puissent protéger contre les variantes mutées du coronavirus, selon le rapport.

Gabriel Attal