(Crédit: François Gardy/Institut Pasteur)

Pfizer va réduire les livraisons de son vaccin contre le coronavirus jusqu’à début février

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé ce vendredi qu’il allait réduire les livraisons de son vaccin contre le coronavirus de « fin janvier à début février ». La société l’explique par des modifications de son processus de fabrication, qui nécessite de nouvelles autorisations réglementaires. « Cela permettra une augmentation significative des doses disponibles pour les patients à la fin février et en mars », assure Pfizer. Son partenaire BioNTech avait déjà annoncé l’ouverture en février d’une nouvelle usine de production en Allemagne.

« La réduction temporaire affectera tous les pays européens », a indiqué l’Institut norvégien de santé publique (FHI) dans un communiqué. « Il n’est pour l’instant pas clair combien de temps précisément cela va prendre avant que Pfizer renoue avec une capacité de production maximale, qui sera portée de 1,3 à 2 milliards de doses » par an, a-t-il ajouté.

Gabriel Attal