(Crédit: Twitter)

Mike Pence refuse d’invoquer le 25e amendement contre Donald Trump

Le vice-président américain, Mike Pence, a déclaré mardi 12 janvier aux élus de la Chambre des représentants qu’il ne soutenait pas l’invocation du processus du 25e amendement pour destituer Donald Trump, tout en garantissant un vote de destitution contre le président. « À huit jours seulement de la fin du mandat du président, vous et le caucus démocrate exigez que le Cabinet et moi invoquions le 25e amendement », a écrit Pence à la présidente de la Chambre Nancy Pelosi, faisant référence au processus qui déclarerait Trump incapable de remplir ses fonctions et installer Pence comme président par intérim pour le reste du mandat. « Je ne pense pas qu’une telle ligne de conduite soit dans le meilleur intérêt de notre nation ou conforme à notre Constitution », a-t-il lancé. Nancy Pelosi a précisé que l’incapacité de Pence à déclencher ce processus conduirait à un vote de destitution de Trump ce mercredi. Elle a décrit Trump comme étant « dérangé ».

Gabriel Attal