(Crédit: DR)

Les comptes Twitter et Facebook de Donald Trump suspendus après l’invasion du Capitole

Suite à la l’invasion au Capitole ayant interrompu la séance consacrée à la certification des résultats de la présidentielle du 3 novembre 2020 aux Etats-Unis, les comptes Facebook, Twitter et Snapchat du président Donald Trump ont été suspendus. Twitter demande au chef de l’Etat de supprimer des tweets « à la suite de la situation violente sans précédent et en cours à Washington ». « Si les Tweets ne sont pas supprimés, le compte restera verrouillé », indique Twitter, ajoutant que de « futures violations des règles de Twitter, y compris de nos politiques d’intégrité, ou des menaces violentes, entraîneront la suspension permanente du compte @realDonaldTrump ». Pour Twitter, les messages mis en cause, dans lesquels Donald Trump s’adressait à ses partisans en refusant d’admettre sa défaite et clamant à nouveau que l’élection lui a été volée, constituent « des violations répétées et graves de notre politique d’intégrité civique ».

De leur côté, Facebook et YouTube, appartenant à Google d’Alphabet, ont également supprimé la vidéo dans laquelle le président s’adresse à ses partisans et refuse à nouveau sa défaite. « Il s’agit d’une situation d’urgence et nous prenons des mesures d’urgence appropriées, notamment en supprimant la vidéo du président Trump. Nous l’avons supprimé parce que, dans l’ensemble, nous pensons qu’elle contribue plutôt qu’elle ne réduit le risque de violence continue », a affirmé sur Twitter, Guy Rosen, le vice-président de Facebook.

Le compte de Donald Trump sur Snapchat est également suspendu jusqu’à nouvel ordre. Le réseau social justifie sa décision par le fait que ce compte incite à la violence et diffuse des propos haineux, ce qui est interdit par ses règles d’utilisation.

Gabriel Attal