(Crédit: DR)

La deuxième injection du vaccin de Pfizer peut être retardée selon l’OMS

La deuxième injection du vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech peut être retardée de quelques semaines dans des « circonstances exceptionnelles » selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination « recommande l’administration de deux doses de ce vaccin dans un délai de 21 à 28 jours », a déclaré lors d’une conférence de presse son président, Alejandro Cravioto, tout en indiquant qu’il était possible de retarder l’administration de la deuxième injection de quelques semaines « dans des circonstances exceptionnelles de contextes épidémiologiques et de contraintes d’approvisionnement ». Cela permettra « de maximiser le nombre de personnes bénéficiant d’une première dose », a-t-il expliqué.

Au cours de cette même conférence de presse, Kate O’Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l’OMS, a averti que le délai ne pouvait pas excéder six semaines. Cette annonce des experts de l’OMS intervient alors que le laboratoire BioNTech a prévenu mardi que l’efficacité maximale de son vaccin contre la Covid-19 n’était pas démontrée si la deuxième injection est retardée, stratégie appliquée ou envisagée par plusieurs pays pour vacciner plus de personnes.

Gabriel Attal