(Crédit: DR)

Après l’élimination de Mohsen Fakhrizadeh, l’Iran réclame vengeance contre Israël

Trois jours après l’assassinat de ce physicien, général de brigade du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique et chef de la branche militaire du programme nucléaire iranien, les députés iraniens ont voté à la majorité dimanche pour réclamer vengeance. Le président du Parlement a plaidé pour « une réaction forte » susceptible d’assurer « dissuasion » et « vengeance ». Israël est accusé par Téhéran d’être à l’origine de la mort de Mohsen Fakhrizadeh. Le président, Hassan Rohani, a affirmé qu’Israël cherchait à semer le « chaos » et a promis une riposte « en temps et en heure » sans tomber selon lui dans le « piège » tendu par Israël.

Un journal conservateur iranien, Kayan, a suggéré dimanche que Téhéran devrait attaquer la ville portuaire de Haïfa si Israël est responsable du meurtre. Il est écrit notamment qu’il faut tuer un grand nombre de personnes car cela « mènera certainement à la dissuasion ». Il est précisé aussi qu’une attaque contre Haïfa devrait être d’une plus grande ampleur que l’attaque contre les troupes américaines en Irak suite à l’assassinat d’un haut général iranien au début de cette année. La sécurité a été renforcée dans toutes les ambassades israéliennes du monde.

Christophe Dard