(Crédit: capture d'écran Twitter)

Le leader des manifestations contre Benyamin Netanyahou critiqué pour l’avoir comparé à Hitler

Un leader des manifestations actuelles contre Benyamin Netanyahou a comparé mercredi le Premier ministre israélien à Adolf Hitler, suscitant l’indignation. Il a ensuite refusé de revenir sur ses propos et a qualifié le chef du gouvernement de « chiffon humain ». Lors d’une manifestation mercredi soir à Rosh Ha’ayin – devant le domicile du ministre de la Défense Benny Gantz – Sadi Ben Shitrit de l’organisation des ministres de la criminalité a pris le micro et a prononcé un discours décriant la réponse à la pandémie de coronavirus de Benyamin Netanyahou et le fait qu’il soit accusé de corruption dans trois affaires criminelles. « Il n’y a pas de pardon pour celui qui est corrompu, il n’y a pas de pardon pour la destruction et les abus dont nous sommes les citoyens », a déclaré Ben Shitrit. Il a ensuite ajouté: « Dans les années 30, il y avait un oppresseur de juifs, il était en Allemagne et il se comportait exactement comme vous. Semer la division, inciter et détruire. »

Le président de l’Etat d’Israël, Reuven Rivlin, a condamné ces propos ce jeudi. « Assimiler le Premier ministre Netanyahou à Hitler, le persécuteur des Juifs, n’est pas une protestation légitime », a écrit sur Twitter Reuven Rivlin. « Un tel discours ébranle les fondations de ce bâtiment que nous avons construit, et nous devons tous le dénoncer. »

Gabriel Attal