(Crédit: DR)

Défiant Emmanuel Macron, le Hezbollah déclare qu’il continuera à combattre Israël

Le Hezbollah a rejeté lundi 28 septembre les critiques du président français, Emmanuel Macron, qui a dénoncé ses machinations politiques. Le groupe terroriste libanais s’est dit prêt à rester engagé dans la lutte contre Israël, alors que le pays est paralysé par sa pire crise économique et financière depuis des décennies. Emmanuel Macron avait accusé dimanche les dirigeants politiques libanais de « trahison collective » et de choisir « de favoriser leurs intérêts partisans et individuels au détriment général du pays », après la démission du Premier ministre libanais désigné, Mustapha Adib, ce week-end. Le chef de l’Etat français a réservé ses mots les plus durs au Hezbollah, exigeant qu’il clarifie s’il s’agissait d’une force politique démocratique, d’une milice anti-israélienne ou d’un outil de l’Iran – mais a également critiqué les dirigeants politiques libanais de tous les camps. « L’échec est le leur. Je ne le prendrai pas moi-même. J’ai fait le maximum que j’ai pu », a t-il lâché.

Gabriel Attal