(Crédit: DR)

Rav Haïm Nissenbaum sur Radio J: « Les gens qui vont à Ouman aujourd’hui ne sont pas forcément des disciples de Rabbi Nahman »

Le Rav Haïm Nissenbaum, porte-parole du mouvement Loubbavitch, était l’invité du journal-magazine de Radio J ce jeudi après-midi à 14h. Le Rabbin français est revenu sur les 1 500 orthodoxes bloqués à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine alors qu’ils souhaitaient se rendre à Ouman pour pèleriner la tombe de Rabbi Nahman de Breslev. Il s’est opposé à leur décision d’y aller malgré les interdictions d’Israël et de l’Ukraine. « La santé est une donnée primordiale. Maïmonide l’exprime très clairement: avoir un corps en bonne santé est un des chemins du service de D… Autrement dit, on n’a pas le droit de se mettre en danger. Dans une situation similaire par exemple, de l’autre côté de la planète, le tombeau du Rabbi Loubbavitch a été interdit de visite. Ici, il n’est pas question de négliger ces précautions. Ouman est un peu victime de son succès. Les gens qui y vont aujourd’hui ne sont pas forcément des disciples de Rabbi Nahmman. Ce sont des gens qui le respectent, qui espèrent avoir une bénédiction, qui aussi éprouvent une grande joie de participer à une cérémonie juive de cette ampleur. Il faut dire à tous ceux là que Rabbi Nahman lui même préfère que ceux qui le connaissent, ses disciples, préservent leur santé et continuent de vivre », a expliqué le porte-parole du mouvement Loubbavitch.

Gabriel Attal