(Crédit: DR)

L’incendie du port de Beyrouth pourrait avoir été causé par un « sabotage » selon le président libanais

Les pompiers libanais et l’armée sont parvenus à éteindre le gigantesque incendie survenu jeudi 10 septembre au port de Beyrouth, au Liban. Le président, Michel Aoun, a déclaré lors d’une réunion du Conseil suprême de la défense jeudi soir que l’incendie aurait pu être causé par un sabotage, une erreur technique ou une négligence. Il a appelé à une enquête rapide.

Gabriel Attal