Le président français se rendra mercredi en Irak (Crédit: DR)

Au Liban, Emmanuel Macron appelle à la mise en place d’un « gouvernement de mission » au « plus vite »

Le président français, Emmanuel Macron, est arrivé lundi soir à Beyrouth, au Liban. « J’ai vu qu’un processus s’était enclenché ces dernières heures qui a permis de faire émerger une figure en tant que Premier ministre. Il ne m’appartient ni de l’approuver ni de l’adouber (…) mais de m’assurer que c’est bien un gouvernement de mission qui sera formé au plus vite pour mettre en œuvre les réformes », a déclaré le chef de l’Etat en arrivant à l’aéroport, accueilli par le président libanais, Michel Aoun. Emmanuel Macron est arrivé dans la capitale libanaise pour aborder la reconstruction et la crise politique. Le chef de l’Etat est accompagné du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Lors d’une première visite le 4 août, Emmanuel Macron avait promis de revenir à la rentrée. Ce mardi, Emmanuel Macron rencontrera Mohammed Raad, le chef du bloc parlementaire du Hezbollah parmi d’autres responsables politiques libanais.

Après le Liban, Emmanuel Macron sera ensuite en Irak mercredi pour des entretiens avec les dirigeants du pays. Le président effectuera une visite d’une journée. Les entretiens seront axés sur la « souveraineté » de l’Irak, qui cherche à emprunter son propre chemin à l’écart des vives tensions entre ses deux alliés, Washington et Téhéran. Le message du chef de l’Etat français devrait d’ailleurs faire écho à celui de son chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian. Ce dernier qui a souligné, lors d’une visite en Irak en juillet, la nécessité pour Bagdad de « se dissocier des tensions de son voisinage ».

Eric Haddad