La mère du mannequin est elle aussi condamnée à 16 mois de prison et 2,5 millions de shekels d'amende (Crédit: DR)

Bar Refaeli condamnée en Israël pour fraude

Le tribunal de Tel Aviv a rendu son verdict. La mannequin israélienne, Bar Refaeli, a été reconnue coupable lundi 20 juillet de fraude fiscale. Elle est condamnée à régler une lourde amende et écope de neuf mois de travaux d’intérêt général. Le top-modèle a reconnu avoir fourni de fausses déclarations sur ses périodes de résidence à l’étranger pour éviter de payer des taxes en Israël. Le montant de l’amende a été fixé à 2,5 millions de shekels (soit 638 000 euros), elle devra également régler la totalité de ses arriérés fiscaux.

La loi israélienne autorise ses citoyens résidant à l’étranger à ne pas déclarer leurs revenus à l’extérieur du pays. Mais la top-modèle et sa mère auraient créé une résidence fictive à l’étranger afin de passer entre les mailles fiscales de l’Etat hébreu. Tzipi Refaeli, la mère du mannequin, a également été condamnée à 16 mois de prison et devra régler 2,5 millions de shekels d’amende en plus du paiement de ses arriérés fiscaux.