Les protestataires appellent à la démission de Benyamin Netanyahou (Crédit: capture d'écran Twitter)

Des milliers de manifestants à Tel Aviv et Jérusalem contre Benyamin Netanyahou

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Tel Aviv et de Jérusalem samedi soir. Des travailleurs indépendants, des actifs obligés de prendre des congés sans solde ou encore des personnes ayant perdu leur emploi et des entrepreneurs en grande difficulté. Tous ont protesté contre la gestion de la pandémie de coronavirus par Benyamin Netanyahou. A Tel Aviv, au parc Charles Clore, plusieurs manifestants anti-corruption du mouvement drapeau noir ont exigé la démission du Premier ministre et la suppression des mesures restrictives décidées jeudi soir. Ils ont également demandé de nouvelles aides financières. « Votre corruption nous tue tous », ont-ils scandé. 13 manifestants ont été arrêtés après avoir utilisé du gaz lacrymogène sur la police

« J’ai créé une start-up il y a cinq ans avec des dizaines d’employés. Depuis mars, nous n’avons aucun revenu. Je n’ai pas reçu un seul shekel de la part de l’État d’Israël », a déclaré Tamir Tartman, l’un des organisateurs de la manifestation de Tel Aviv, à la radio publique Kan.

A Jérusalem, 1 500 protestataires ont déambulé devant la résidence de Benyamin Netanyahou. « Démocratie », « menteur » et « manipulateur », pouvait-on lire sur les pancartes. Les manifestants ont ensuite été dispersés par la police à l’aide de canons à eau. 15 personnes ont été arrêtées.

Gabriel Attal