La CEDH condamne la France pour violation de la liberté d'expression de militants pro-Palestine (Crédit: DR)

La CEDH condamne la France pour violation de la liberté d’expression de militants pro-Palestine

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France jeudi 11 juin pour violation de la liberté d’expression de militants pro-Palestine. Ils avaient été condamnés en 2013 par la cour d’appel de Colmar, après un appel au boycott de produits importés d’Israël. « La [CEDH] constate que les actions et les propos reprochés aux requérants relevaient de l’expression politique et militante et concernaient un sujet d’intérêt général », justifie l’arrêt de la juridiction européenne. Selon la décision de la CEDH, la France doit verser à chacun des requérants « 380 euros pour dommage matériel, 7 000 euros pour dommage moral, et aux requérants ensemble 20 000 euros pour frais et dépens ».

Gabriel Attal