L'immunité au coronavirus pourrait ne durer que 6 mois (Crédit: François Gardy/ Institut Pasteur)

L’immunité au coronavirus pourrait ne durer que 6 mois selon une étude

La réinfection par le coronavirus pourrait être possible dans les six mois suivant la guérison, selon une nouvelle étude de l’université d’Amsterdam. L’étude a suivi dix hommes sur 35 ans afin de déterminer les niveaux d’anticorps après l’infection par l’un des quatre coronavirus humains saisonniers. Ces hommes, alors âgés de 27 à 40 ans, ont été testés à trois ou six mois d’intervalle. Ce travail n’a pas encore fait l’objet d’une validation par le comité de rédaction d’une revue scientifique.

Si l’étude est correcte, un vaccin saisonnier plus d’une fois dans l’année peut être nécessaire pour éviter de le transmettre. Oren Kobiler, maître de conférences au Département de microbiologie et d’immunologie de l’École de médecine de l’Université de Tel Aviv, a déclaré au Jérusalem Post que l’étude ne le surprenait pas. »Nous savons que les gens peuvent être infectés par des coronavirus humains à maintes reprises. » « La question est de savoir si, comme avec ces types de coronavirus, l’immunité au SRAS-CoV-2 ne dure pas longtemps. Mais une meilleure question est de savoir si l’immunité est stérile ou non stérile. » L’immunité stérile signifie qu’une personne ne peut pas être réinfectée. L’immunité non stérile signifie qu’une personne peut être réinfectée mais qu’elle ne développera pas de cas grave de la maladie. 

Gabriel Attal