Emmanuel Macron (Crédit: DR)

Il y a un an, deux militaires français mouraient en héros en libérant des otages au Burkina Faso

Dans la nuit du 9 au 10 mai 2019, les forces spéciales françaises lançaient un assaut contre un campement situé près d’Arbinda, dans le nord-est du Burkina Faso.

L’opération est couronnée de succès : deux Français pris en otages le 1er mai au Bénin sont arrachés des griffes des islamistes qui les avaient enlevés, et deux autres otages, une Sud-Coréenne et une Américaine, sont également sauvées.

Cependant, l’opération coûte aussi la vie à deux militaires français, sous-officiers du commando d’action sous-marine Hubert, le plus prestigieux des sept commandos de la Marine Nationale.

En les décorant de la Légion d’honneur à titre posthume, Emmanuel Macron avait qualifié Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello de «héros».

Eric Haddad