Les manifestants pro-Iran ont quitté la zone de l’ambassade américaine en Irak

Alors que les tensions étaient toujours particulièrement fortes aux abords de l’ambassade américaine à Bagdad, l’ensemble des manifestants pro-iraniens ont quitté la zone de l’infrastructure mercredi après-midi. En partant, les manifestants criaient « On les a brûlés », pendant que des camions transportant les barres de fer et les bâches des tentes qu’ils avaient installés mardi pour leur sit-in. Une manifestation qu’ils annonçaient alors illimitée.

Les forces américaines envoient du gaz lacrymogène sur les manifestants

En début d’après-midi, la zone de l’ambassade était toujours occupée. Les forces américaines avaient tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants pro-iraniens qui étaient rassemblés devant le complexe de l’ambassade des États-Unis pour la deuxième journée consécutive. Davantage de manifestants étaient arrivés plus tôt et ont allumé un feu sur le toit de la zone de réception.

Le Hachd al-Chaabi, une coalition de groupes paramilitaires pro-iraniens en Irak, avait par la suite ordonné à ses partisans de quitter les abords de l’ambassade américaine. Cependant, une de ses factions les plus radicales a affirmé qu’elle resterait devant le complexe attaqué mardi.

Gabriel Attal