En ce moment Écouter la radio

Hilico, la chronique de Jean-François Strouf

Israël.

Hilico, la chronique de Jean-François Strouf
(Crédit : DR)

Issu d'une carrière dans la photographie et la réalisation de films documentaires, le jeune entrepreneur aventureux Eyal Yassky a eu sa part de catastrophes naturelles à travers le monde et il a voulu passer à autre chose en devenant inventeur d'un produit très innovant et à la portée de tous. Il faut se rappeler du passage de milliers de jeunes citadins juifs venus vivre dans le Yishouv de Palestine et plongeant totalement dans l'agriculture. Ainsi sont nés le Kibboutz et le Moshav ! Ils n'étaient pas conditionnés par des générations de pratiques agricoles et donc enclins à accepter l'innovation qu'aucun fermier de souche n'aurait osé tenté.

L'eau a toujours été un problème central après chaque crise, raconte Yassky à faisant référence à son expérience lors d'un glissement de terrain en Colombie. "Donc, quand il y a un tremblement de terre ou quoi que ce soit de ce genre, cela tue un certain nombre de personnes. Disons 100 personnes. Nous savons que le manque d'accès à l'eau potable tuera environ trois fois plus que cela. Et cela se produit à chaque catastrophe. Peu importe où vous allez, peu importe le type de catastrophe ».

Lorsqu'il manquait d'approvisionnement en eau dans ses différentes explorations, Yassky a commencé à se demander pourquoi personne n'utilisait la pluie comme source d'eau, notant l'abondance d'eau de pluie dans les zones sinistrées. "L'eau de pluie est la forme d'eau la plus naturelle que vous puissiez obtenir. Même les eaux souterraines sont arrivées initialement du ciel et les gens récoltent la pluie depuis la nuit des temps. Et la grande majorité des catastrophes naturelles sont causées par la pluie d'une manière ou d'une autre », explique-t-il.

En faisant équipe avec son ami d'enfance Moshe Belilty, Yassky a cofondé Hilico en 2016. Leur solution était un collecteur d'eau de pluie portable qui permettait aux habitants des communautés hors réseau d'avoir accès à de l'eau potable. C'est l'ADN de l'innovation dans les start up israéliennes : amis d'enfance, militaires servant ensemble, de là naît la confiance et la symbiose et la capacité à innover.

La philosophie sous-jacente est que l'eau est synonyme de liberté, c'est de cela qu'il s'agit. Si vous avez accès à de l'eau potable, vous êtes libre d'aller à l'école, d'aller travailler, d'être en sécurité », déclare Yassky.

Le collecteur d'eau de pluie portable est léger (environ 1 kg), facile à installer et très résistant. Le chiffon antibactérien collecteur a la forme de feuilles de la jungle. « Au centre de celui-ci, il y a un filtre qui débouche dans un tube le tube puis va vers un meuble de rangement pliable de 10 litres. Ceux-ci peuvent être connectés en guirlande pour toujours, il n'y a donc aucune limite au montant que vous pouvez collecter », dit-il.

Le produit devait être mis en ligne sur Amazon cette année pour un achat individuel lorsque la guerre en Ukraine a éclaté, date à laquelle Yassky et Belilty ont décidé d'arrêter les ventes et de faire don des stocks disponibles de leur collecteur d'eau de pluie aux réfugiés ukrainiens.

Jean-François Strouf

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
Hilico, la chronique de Jean-François Strouf