Benyamin Netanyahou, le 29 décembre 2019, à l'allumage de la 8e bougie de Hannouka à Jérusalem (Crédits: Kobi Gideon, GPO)

Netanyahou présentera aujourd’hui sa demande d’immunité à la Knesset

Benyamin Netanyahou doit présenter mercredi 1e janvier sa demande d’immunité à la Knesset. La requête doit être remise avant minuit au président du Parlement israélien, Yuli Edelstein. L’information a été confirmée hier par des sources au Likoud. Depuis 2005 et l’introduction de nouvelles dispositions à la loi sur l’immunité,  les membres de la législature ne  bénéficient plus d’une immunité automatique et doivent en faire la demande au cours d’une  séance plénière à la Knesset.

Après le dépôt de la demande par Benyamin Netanyahou, la commission des Arrangements de la Knesset devra alors délibérer le lendemain pour évaluer la possibilité de mettre sur une commission parlementaire temporaire qui aura pour tâche d’instruire la requête du premier ministre sortant. Mais les chances de voir cette démarche aboutir sont faibles. Le projet devra être soumis à l’approbation des parlementaires en séance plénière; or aucune majorité ne semble se dégager, alors que le mouvement Israel Bétéinou d’Avigdor Liberman y est opposé. Selon la 13e chaine de télévision israélienne, le conseiller légal de la Knesset lui-même, Eyal Yinon, pourrait décider de l’impossibilité de former une commission parlementaire.

Gagner du temps

Les observateurs israéliens estiment que la demande de Benyamin Netanyahou a néanmoins peu de chances d’aboutir. Le chef du Likoud, confirmé à la tête du parti la semaine dernière, ne devrait pas obtenir l’immunité à laquelle il prétend. Mais l’instruction de son dossier devrait lui permettre  de reporter la date de son procès, alors que des élections générales sont prévues en Israël le 2 mars. Pour rappel, Benyamin Netanyahou a été inculpé en novembre pour fraude, abus de confiance et corruption dans les affaires 1000, 2000 et 4000. 

Steve Nadjar