En ce moment Écouter la radio

Joe Biden rencontre à la Maison Blanche l'ancienne otage Liat Atzili, qu'il qualifie de « survivante »

International.

Joe Biden rencontre à la Maison Blanche l'ancienne otage Liat Atzili, qu'il qualifie de « survivante »
Le président américain Joe Biden rencontre l'otage libérée Liat Atzili à la Maison Blanche le 8 juillet 2024 - X/Maison Blanche

Le président américain Joe Biden a rencontré lundi soir Liat Atzili, libérée de la captivité du Hamas dans le cadre de l'accord de prise d'otages conclu fin novembre. Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, était également présent à la réunion.

Biden a écrit dans un message sur son compte officiel X que « Liat Beinin Atzili est une survivante. Ce fut un honneur pour moi de l'accueillir à la Maison Blanche ce soir, d'entendre de première main parler de sa résilience malgré l'impensable qu'elle a enduré, et de lui promettre que mon travail ne sera pas terminé tant que nous n'aurons pas obtenu la libération de tous les otages restants détenus par le Hamas. »

Atzili, qui possède la double nationalité américaine, a été libérée de captivité au Hamas après 54 jours. Un jour plus tard, elle a appris que son mari Aviv, 49 ans, porté disparu depuis le 7 octobre, avait été assassiné. Elle a retrouvé leurs trois enfants, Ofri, Neta et Aya, âgés de 18, 20 et 22 ans. Dans une chronique spéciale pour le New York Times, l'éducatrice qui accompagne les jeunes à Yad Vashem a écrit sur le concept juif de « renaissance » et a souhaité la paix avec les Palestiniens tout en pleurant la destruction du kibboutz Nir Oz et le meurtre de son mari, dont le corps est toujours à Gaza.

Le témoignage d'Atzili a également été diffusé en février lors d'un rassemblement sur la place des otages de Tel-Aviv, où elle a déclaré : « Nous avons entendu des coups de feu, puis d'autres coups de feu. Aviv a dit : « Je fais partie de l'équipe d'intervention rapide » et est sorti, et je ne l'ai plus revu. Je lui ai envoyé une sorte de message disant que la maison avait brûlé et que je ne savais pas quoi faire, et il n'a plus réagi. J'ai pensé que je devais sortir de la pièce protégée et essayer d'éteindre l'incendie, mais j'avais terriblement peur. Deux hommes armés en uniforme sont entrés et m'ont kidnappée. »

Lundi soir, la Maison Blanche a évoqué les négociations entre Israël et le Hamas sur un accord de cessez-le-feu et un accord sur les otages, affirmant qu'il y avait encore des "écarts" entre les parties. Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, a déclaré lors d'un point de presse que "des deux côtés, vous voyez des commentaires publics qui ne reflètent pas nécessairement pleinement les conversations que nous avons en privé avec eux ou leurs interlocuteurs". Il a ajouté que le chef de la CIA, William Burns, et l'envoyé de Biden au Moyen-Orient, Brett McGurk, séjournent au Caire pour participer aux négociations sur la libération des otages et le cessez-le-feu. Selon lui, "dans les prochains jours, il y aura de nouvelles discussions".

Biden et son équipe ont rencontré les familles des otages à plusieurs reprises depuis le début de la guerre, pour les informer de ses efforts pour obtenir la libération de leurs proches de la captivité du Hamas. En avril, Biden a rencontré Abigail Edan, 4 ans , qui a été enlevée par des terroristes du Hamas le 7 octobre après le meurtre de ses parents, et rendue dans le cadre de l'accord de novembre sur la libération des otages.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Joe Biden rencontre à la Maison Blanche l'ancienne otage Liat Atzili, qu'il qualifie de « survivante »